Les objectifs d’une initiation à l’art contemporain

Publié le par Yan Chevallier

 

   A l’issue de sa découverte de l’art contemporain, l’élève doit avoir des notions sur ce qu’est l’art aujourd’hui : Statut et fonction de l’artiste renouvelés ; notion de créativité (l'artiste est un chercheur) ; diversité des mediums  (tout ce que permet le monde actuel, depuis Duchamp) ; le sujet est tout ce qui entoure l'artiste (la société de consommation par exemple) ; le lien entre œuvre et spectateur est plus central que par le passé ; la notion de Beau, de bien fait, est remise en question, son importance devient secondaire

   L’œuvre d’art est un objet qui doit servir de support à la pensée, à la réflexion. L'art est  cosa mentale depuis la Renaissance, et cet aspect devient essentiel dans l'art contemporain.

L’art nous fait réfléchir sur le rapport au réel, notamment en pratiquant le recyclage d’objets produits par notre société de consommation (Pop Art, Bertrand Lavier). La représentation est parfois abandonnée au profit d’une présentation dans l’espace réel (Marcel Duchamp, Art minimal). Par ailleurs, la fiction créée par les artistes est parfois un meilleur vecteur d’information que le document réel (the Atlas Group, les frères Chapman). L’interrogation sur le réel passe aussi par une réflexion sur le langage comme médiation avec le monde (Joseph Kossuth)

   L’art doit permettre un déplacement de point de vue par rapport aux idées et comportement habituellement admis. Acte de communication, l’art engage notre rapport à l'altérité, en nous poussant à être curieux des modes de pensée et d’expression autres.

 

   L’art est donc un élément essentiel de la formation du citoyen. L’art permet de réfléchir et de comprendre la société dans laquelle on vit. Par là même, il permet d’être plus libre, d’avoir plus de capacités à choisir, de développer un esprit critique.

   C’est pleinement un support d’éducation.

   Enfin, il ne faut pas oublier que la confrontation avec l’œuvre d’art est aussi, et toujours, affaire de sensations, d’émotions et de plaisir.

 

S’il faut fixer des objectifs en terme de connaissance, voici quelques pistes. L’élève doit pouvoir définir très simplement et situer dans le temps les éléments suivants :

Origines de l’art contemporain

Dada, Picabia, Duchamp

Le surréalisme

Le Black Mountain College

Art contemporain des années 1960 aux années 1980

Pop Art

Actionnisme viennois, body art

Art minimal

Arte Povera

Land Art

Fluxus

Supports/Surfaces

Grands courants,  depuis la fin des années 1980

Le post-modernisme

L’esthétique relationnelle

Appropriation/réappropriation  (post-production)

Idiotie, art parodic’

Post humain

L’engagement (politiques identitaires, féminisme, genre, communautés, mondialisation, …)

Nouveaux  mediums, Nouvelles formes d’œuvres :

Installation, dispositifs, Display

Intervention, Art en milieu urbain, art in situ, Land Art, toutes les façons de montrer l’œuvre autrement que dans le cadre muséal

 

Performance, action corporelle sans intermédiaire ne privilégiant pas la pérennité de l’œuvre. Happening

 

La photo plasticienne

Art vidéo

Nouveaux média, art électronique, net art …

 

Hybridation, mixage des medium à l’intérieur d’une même œuvre et dans un parcours d’artiste.

Publié dans art contemporain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article